Irak

Carte de l'Irak

Capitale : Bagdad
Population : 31 129 225
PIB/habitant : $ 3 900
Devise : Dinar irakien (IQD)
Fuseau horaire : UTC + 3

Drapeau de l'Irak

Dernière mise à jour :

La croissance attendue en 2010 a été plus faible que prévu en raison de la difficulté de la mise en œuvre du programme de production pétrolière, cependant les perspectives pour le futur sont largement positives et l'Irak retrouve aujourd'hui ses capacités d'avant 2003.

Les perspectives budgétaires restent tributaires du cours du baril vu que 85 % des revenus de l'Etat proviennent des exportations de pétrole.

En effet, les hydrocarbures demeurent la clé de croissance de l'Irak, l'activité pétrolière représente 55% du PIB et 98% des exportations.

La finalisation du cadre juridique sur les hydrocarbures est donc essentielle pour cette économie pétrolière.

En 2010, la hausse des prix du baril a permis de ramener le déficit budgétaire de 22% à 14% du PIB.

Le niveau de la dette extérieure décroît progressivement, de 102 milliards USD en 2007 à 52 milliards en 2010, suite à la réunion internationale de Paris de 2004.

La balance des paiements devrait enregistrer, en 2010, un excédent de 6.3 milliards USD.

L'inflation a été ramenée de 53 % en 2006 à 4.2 en 2009 et s'établit à 3% en 2010.

La reconstruction, estimée à 600 milliards de USD prendra du temps.
Les principales infrastructures ont été détruites.
Les carences d'approvisionnement en électricité et en eau persistent.

Après 30 ans de guerre et d'embargo, les besoins sont immenses dans les secteurs de l'économie, de l'électricité, de l'eau des transports, des communications ou de la santé. De ce fait, l'investissement public est une priorité du gouvernement irakien.

Un accent particulier est mis sur la modernisation de la gestion financière de l'Etat avec le soutien de la Banque Mondiale et du FMI avec deux axes principaux : la restructuration des bilans des banques publiques, la mise en cohérence des comptes de l'état et des entreprises publiques.

La modernisation du système bancaire, vétuste et faiblement internationalisée, avance lentement (7 banques à capitaux étrangers et une seule banque internationale, la HSBC).

L'Irak actuel couvre une grande partie de la Mésopotamie, berceau de grandes civilisations parmi les plus anciennes (achéménide, perse, parthe et sassanide).

Après son intégration à l'empire perse, elle deviendra le centre politique du monde arabe durant 5 siècles avant d'être intégré à l'empire ottoman.

Après la première guerre mondiale, elle fut placé sous mandat britannique avant la proclamation de son indépendance en 1932.

La monarchie est renversée en 1958 et le parti Baas permet l'arrivée au pouvoir de Saddam Hussein en 1979.

Après l'invasion de l'Irak en 2003 par les forces coalisées menée par les Etats-Unis, des élections législatives se sont déroulées et un gouvernement d'union nationale a vu le jour réunissant toutes les composantes de la société irakienne (chiites, sunnites et kurdes).

Dans un effort de répartition des rôles entre les 3 principales communautés, l'exécutif est partagé entre 3 personnes : le président est kurde, le premier ministre est chiite et le président du parlement est sunnite.

En mars 2010, des élections se sont déroulées pour la 3ème fois voyant la victoire des listes modérés. Après de longues négociations, Nouri Al Malki a été reconduit premier ministre d'un gouvernement composé de 37 membres.

Les enjeux de la nouvelle législature sont importants mais l'accord sur le retrait des forces américaines fin 2011 , la réintégration de l'Irak dans la société des nations et la visite historique du ministre koweitien le 12 janvier 2013 comme les bonnes relations avec la Turquie ( 1er exportateur en Irak) et l'Iran ouvre la voie à un développement rapide de ce pays dans les prochaines années.

  • Population (en millions): 32,93 [2012]
  • Superficie: 441 072 km²
  • Langue(s):arabe, kurde
  • Religion(s) : chiites 65%, sunnites 32%, chrétiens et autres 3%
  • Espérance de vie : 69 ans
  • Rang d'exportation pour la Bruxelles : 102 [2011]
  • Rang d'exportation pour la Belgique: 178 [2011]
  • Taux de change (monnaie locale pour 1 Euro): 1 553,17 [2012]
  • PIB par habitant (en USD-PPA): 5900 [2012]
  • Taux de croissance du PIB (à prix constants):
    • 2007: 1,50 %
    • 2008: 7,80 %
    • 2009: 4,50 %
    • 2010: 5,50 %
    • 2011: 9,50 %
    • 2012: 9,60 %
    • 2013: 9,80 %
    • 2014: 10,60 %

 Info pays